top of page
Search

HAUT BAS FRAGILE QUE SERAIS JE SANS TOI de AMALIA RAHMANINANKIRAHINA

(Texte rédigé à l'occasion de l'installation de l'artiste dans le cadre des portes ouvertes de Romainville 2023)


Je suis fragile – en haut en bas – inflammable.


Je suis dedans et dehors je veux mon chez moi, ma zone intérieure à défendre, ma zone sensible mon petit coin mais je veux aussi que les murs tombent car chez moi est ailleurs et partout c’est chez moi, d’ailleurs le futur est à ma porte et le passé dans mes tiroirs. Je squatte, me blotti, m’accroupi dans ton intérieur soigné domestiqué : la chambre amie, la cuisine, la salle à manger, le couloir, le couloir, le placard, les escaliers, j’occupe les lieux, les loyers sont trop chers et l’immobiliers une valeur refuge.



Si je possède une maison, ma maison me possède et je ne veux pas d’une maison hantée, je veux une maison du peuple mais avec ma chambre à moi. J’ai entendu que la propriété c’est le vol, voler ! Je veux habiter en oiseau qui ne calcule pas le prix au mètre carré du ciel mais ce n’est pas une si bonne idée car une espère d’oiseau nicheur sur quatre est menacée par les effets du changements climatiques, la maison brule. Vit, rentrer dans mon chez moi, me cacher dans mon intérieur T 1 T2 T3 T4.. Mon pavillon, ma casa, mon château, ma piaule, mon abri de fortune, mon lit avec la vue chez toi en haut et en bas. Vite, sortir de la maison-boite, du flexspace, du métro boulot dodo et stop le maitre ou la maitresse au foyer et pour le droit à la beauté. Je suis fragile.


Ne ratez pas le vernissage de l'Art Métèque de Amalia Rahmaninankirahina! Plus d'information sur le travail de l'artiste cliquez le LIEN.


4 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page